Mon parcours

Née à Toulouse le 28 septembre 1976, j’ai 35 ans, je suis mariée et maman de 3 jeunes enfants, Augustin (7 ans), Edouard (4,5 ans) & Paloma (9 mois).

Après l’obtention de mon Bac C au Lycée Pierre de Fermat, j’ai passé 1 an en prépa avant d’intégrer en 1995 l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales (HEC) dont j’ai été dipômée en 1999. J’ai été la 1ère femme à y être élue à la présidence du bureau des élèves.

Parcours professionnel

J’ai démarré mon parcours professionnel en banque d’affaires à Londres pendant 1 an, puis mon goût pour la prise d’initiative et la réalité du terrain m’a donné envie de rejoindre le monde de la PME :

  • entre 1999 et 2001 comme bras droit du président d’un groupe de conseil en marketing et média
  • entre 2001 et 2005 comme directrice marketing à Paris d’un groupe d’édition, puis comme directrice générale adjointe de sa filiale espagnole à Barcelone

En 2005, notre projet de vie nous a conduits, mon mari et moi, à revenir en terre toulousaine. Passionnée par les sujets publics et désireuse de m’investir pour l’avenir de notre métropole, j’ai fait acte de candidature spontanée auprès du maire de la ville de l’époque,  Philippe Douste-Blazy, qui m’a proposé de devenir sa Directrice de Cabinet au Grand Toulouse jusqu’en 2008. J’ai ainsi pu travailler sur des sujets passionnants de développement économique (Cancéropôle, Aerospace Campus, Galiléo, Pôles de compétitivité …), d’aménagement du territoire, d’enseignement supérieur et de recherche (PRES, Cité Internationale des chercheurs …), de compétitivité et d’attractivité de notre Métropole régionale, de transports (TGV, Grand contournement, 2ème aéroport ..), de culture (candidature de Toulouse au titre de capitale européenne de la culture 2013).

En 2008, après le changement de majorité municipale, je suis repartie dans le privé, comme manager dans un cabinet de conseil en stratégie et en management. Je conduis la plupart de mes missions pour le compte de grands groupes du secteur aéronautique et me suis spécialisée dans les sujets de conduite du changement et de gestion de projets.

Parcours politique

En parallèle de ma vie professionnelle et familiale, j’ai décidé dès 2007, de m’investir activement en politique et de m’engager pour ma famille politique : le centre-droit.

J’ai tout d’abord rejoint l’UMP. Elue au sein du comité départemental de 2008 à 2010 avec comme responsabilités principales :

  • membre d’un groupe de travail sur la question de la réforme des collectivités locales
  • chargée de mission aux débats et à la prospective
  • responsable de l’élaboration d’une contribution départementale au projet régional pour les élections de 2010

Puis en 2010, regrettant que la voix de ma famille politique ne soit pas suffisamment entendue et prise en compte au sein de ce grand parti, j’ai décidé de rejoindre le Parti Radical Valoisien de Jean-Louis Borloo pour défendre les valeurs républicaines et humanistes qui sont les miennes : responsabilité, courage, vérité, travail, respect, ouverture, équité.

Mes précédentes candidatures politiques :

  • 2008 : candidate aux élections municipales à Toulouse, j’ai pu confirmer, malgré la défaite, à l’occasion de cette expérience passionnante, mon goût et mes capacités à mener campagne sur le terrain, au contact direct avec nos concitoyens.
  • 2010 : candidate aux élections régionales en Midi-Pyrénées (Haute-Garonne), 10ème sur la liste Majorité Présidentielle.

Mes valeurs et convictions :

Je crois à la politique de fond, de débat, à la réflexion et à l’action réformatrice pragmatique et non dogmatique. Je crois à l’objectivité, au courage, à l’ouverture d’esprit.

Je pense que la politique n’est pas un métier à part entière et qu’il faut veiller à garder une forme d’indépendance en conservant une activité professionnelle, sauf bien entendu à exercer un mandat d’exécutif de premier plan pendant quelques années.

Je suis pour le non cumul des mandats et la limitation de leur nombre à 2 successifs, seul moyen de garantir une classe politique sans cesse renouvelée, plus dynamique, plus moderne.

Je crois qu’il serait bon que nos institutions politiques puissent donner l’exemple en matière de parité, dans un souci de représentation objective de notre société.

Un député doit être constamment à l’écoute afin de proposer une vision, un cap et une méthode pour y parvenir. Ce n’est pas forcément un spécialiste de tous les sujets mais il doit être curieux, ouvert et perméable. Il ou elle doit à mes yeux être en capacité de rassembler et de développer des synergies entre plusieurs types d’acteurs, à commencer par les élus locaux, les collectivités locales, le tout en lien régulier avec ses concitoyens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s